ROSE TRES BELE

Chansons et polyphonies des Dames trouvères

Sortie : 2010

1 Las, las, las
2 Onques n'amai

3 Helas tant vi de male eure
4 L'on dit q'amors est dolce chose
5 Douce amour confortez moi
6 Margot, Margot
7 Trop est mes maris jalos

8 Je ne quier – Dieus ! – Misit
9 Soufres, maris
10 Diex comment pourrai savoir – Estampie dies comment
11 Amours que vous ai meffait
12 Toy servir en humilité
13 Flur de virginité

14 Amour voules vous acorder

15 Du dous jhesu

16 Li debonnaires dieus

17 Chanter voel par grant amour – Estampie dam

18 Li solaus qui en moy luist

19 Amis, amis

RTBCMJN.jpg
Flur de virginitéDiabolus in Musica
00:00 / 05:11

Ensemble DIABOLUS IN MUSICA

direction Antoine Guerber

Écouter

La voix des femmes au Moyen Âge est une énigme. Georges Duby l'a fréquemment commenté : en ce "Mâle Moyen Âge", "tous les discours qui, de leur temps, leur furent prêtés, sont masculins", rendant le vécu réel des femmes inaccessible, leur parole presque inaudible. Si la diversité de leurs voix est considérable, si beaucoup de genres artistiques variés nous donnent l'illusion de l'approcher, ces voix furent toujours transmises par des hommes, clercs, scribes, directeurs de conscience. Qu'en est-il pour les répertoires de cet enregistrement que nous avons audacieusement sous-titré "chansons et polyphonies des Dames trouvères" alors que la première femme reconnue comme écrivaine à part entière, Christine de Pizan, ne vécut qu'à la fin du XIVe siècle ?

Le programme présenté ici cherche à mettre en évidence la partie féminine du répertoire des trouvères. Plusieurs sources sont mises à contribution : la plus évidente concerne les chansons dont l'autorité est attribuée dans les rubriques manuscrites à une femme (féminité génétique). C'est également la partie la plus mince. Sur 250 noms de trouvères connus, on ne trouve que 8 femmes et sur les 1362 mélodies du corpus, un nombre infime peut être attribué à l'une de ces Dames trouvères. Il est en revanche aisé de recenser les chansons dont le poème est écrit au féminin mais dont l'auteur est soit un homme, soit anonyme (féminité textuelle). La moitié des chansons de trouvère étant anonymes, il est d'ailleurs fort possible que des femmes aient écrit quelques unes de ces oeuvres qui font parler des femmes à la première personne du singulier ou du pluriel. Ces 8 femmes sont : Blanche de Castille, la Dame de Gosnai, la Dame de la Chaucie, la Duchesse de Lorraine, Lorete, Dame Margot, Maroie de Diergnau et Sainte des Prez.

Nous souhaitons par cet enregistrement rendre la parole aux femmes du Moyen Âge, même si l'image que nous en donnons est passée par le prisme masculin, par le filtre clérical du scribe. L'écho, assourdi, en garde parfois une force et une vitalité étonnantes et singulières, levant un pan du voile qui obscurcit le mystère des voix des femmes au Moyen Âge.

Distribution

Sopranos : Aino Lund-Lavoipierre - Estelle Nadau

Soprano, flûte traversière : Estelle Boisnard

Vièle à archet : Evelyne Moser

Percussions : Bruno Caillat

Harpe romane : Antoine Guerber

Enregistré à l’église luthérienne, rue de Grenelle à Paris du 07 au 10 octobre 2008

Prise de son, montage : Jean Marc Laisné

Revue de presse

"Les textes qu’adopent les trois chanteuses, semblent chargés, emplis d’une poésie toute simple, profonde, et pure, que ces timbres portent, élèvent, et font parvenir à l’auditeur planant."

Charles Di Meglio - www.musebaroque.fr, décembre 2010

"Ce nouvel enregistrement de Diabolus in Musica s’impose donc, à mes yeux, comme un des disques les plus pertinents et les plus inspirés consacrés depuis longtemps au répertoire des trouvères, dans l’optique particulière et passionnante qui consiste à rendre leur voix aux femmes. Son équilibre radieux, sa science jamais ostentatoire ou pesante, font de Rose tres bele une anthologie déjà classique, incontournable pour toute discothèque de musique médiévale, dont la superbe éclosion apportera d’intenses bonheurs d’écoute à qui ira la cueillir."

Jean-Christophe Pucek - Passé des arts, février 2010

  • YouTube - Black Circle
  • Deezer - Black Circle
  • Spotify - Black Circle
  • SoundCloud - Black Circle

Pour nous écouter

rendez-vous également sur les plateformes : Youtube, Deezer, Spotify, Soundcloud