top of page

Retour d'expérience projet PHEND - Février 2023

"The Past Has Ears at Notre-Dame"

À la demande de Sarabeth Mullins, doctorante en acoustique du patrimoine à la Sorbonne, quatre de nos chanteurs (Branislav Rakic, Igor Bouin, Olivier Germond et Raphaël Boulay) ont participé à une expérience d’enregistrements du répertoire de Notre-Dame de Paris dans une chambre anéchoïque située au campus de Jussieu à Paris, avec l'équipe "Lutheries - Acoustic - Music" LAM de l'institut Jean Le Rond d'Alembert. Le projet PHEND se concentre sur la reconstruction numérique de Notre-Dame de Paris, en examinant son évolution et son importance dans l'histoire, et en travaillant avec l'équipe de restauration sur son avenir.

C’était une deuxième expérience de ce type pour les chanteurs de Diabolus puisqu’ils avaient déjà participé à de tels enregistrements à Marseille avec un répertoire d’Avignon pour le projet IMAPI mené par Julien Ferrando.

Chambre anéchoïque ? C’est une chambre sourde, sans écho, une espèce de cube désolidarisé de son environnement dont les parois absorbent les ondes sonores, ce qui permet de mener de nombreuses expériences en acoustique. Le concepteur de cette chambre Steven Orfield déclara :

« Nous défions les gens d’y rester debout pendant une heure dans le noir […] Dans le silence, les oreilles s’adaptent. Plus la chambre est silencieuse, plus vous entendrez de choses. Vous entendrez battre votre cœur, parfois vous pourrez entendre vos poumons, votre estomac gargouillant bruyamment. Dans une chambre anéchoïque, vous devenez le son […] »

Pour notre expérience, nous avons chanté trois extraits du répertoire de Notre-Dame de différentes époques, un plain-chant d’un bréviaire parisien du début du XIIIe, le début du Viderunt omnes de Pérotin, un motet de la fin du XIVe d’Aubert Billart, clerc et aumônier de Notre-Dame.

Ces trois extraits étaient chantés trois fois de suite et enchaînés dans des situations acoustiques différentes par la simulation de casques spéciaux. Puis à l’issue, chaque chanteur devait répondre à un questionnaire sur son ressenti, sur l’influence de l’acoustique dans l’interprétation de chaque extrait etc. Pendant deux jours, ils ont chanté 180 fois les mêmes extraits ! Expérience intéressante mais très éprouvante, un grand bravo à eux...




47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Σχόλια


bottom of page