Atelier d'écriture oralité
et musique du Moyen Age

lecture.png

Atelier d’écriture oralité et musique du Moyen Âge
Il ne s’agit pas de faire cohabiter la parole et l’écrit, mais de travailler un langage qui réponde à la double exigence de la parole et de l’écrit.


L’intérêt de cette démarche est de tirer profit de la richesse des deux traditions.


L’écrivain travaille avec un outil extraordinaire qui est la rature, la possibilité de reprendre l’ouvrage. Le diseur travaille avec son souffle, en prise directe avec la réalité.


Le processus se fonde sur la lecture à haute voix qui permet de respirer le texte et de corriger non seulement le sens des mots, mais la structure du texte, c’est-à-dire la ponctuation et l’architecture des blancs.


Avec Timothée LAINE